On enferme les gens dans les portes

On enferme les gens dans les portes.
Les fenêtres prennent la confiance.
La lumière n’a pas ses papiers.

L’isolation, faut les moyens.
L‘isolement est un truc de pauvre.
L’isolement n’est pas une île.

Une île est une matière entourée.
Un ballon est parfois une île.
Deux jeunes dans un square roulent un ballon.

et non loin de là
les travaux qui raclent
assourdissants gravats des mains en mouvement
le geste interrompu – réconfort d’un café d’automne
le périph’ revient sur ses pas
le quartier pousse les grues dépassent
le sol croît le ciel perd
du terrain son mystère
instant gravé
noir et sans sucre.

_ _

E.C.

#poetrybar

Naian Gonzalez Norvind, actrice et autrice mexicaine, anime sur instagram des #poetrybar. Merci à elle de m’avoir invité à discuter et lire des extraits de Maison. Poésies domestiques et Faut bien manger publiés aux éditions la Boucherie littéraire.

cliquez sur l’image pour voir la discussion.

 

Sélection 2020-2021 du Prix des Découvreurs

Mon recueil Faut bien manger publié aux éditions la Boucherie littéraire figure dans la sélection des titres en lice pour le Prix des Découvreurs. Le jury est constitué de plusieurs centaines de lycéens et de collégiens de différents établissements volontaires de l’ensemble des académies de France. Alors forcément, je suis très heureux d’être associé à cette action. Tous ces ados qui vont lire ces livres de poésie contemporaine, c’est formidable. J’ai hâte de les rencontrer. Je remercie Georges Guillain et l’équipe des Découvreurs. Je remercie aussi mon éditeur Antoine Gallardo pour son engagement dans la conception de ce livre.

Alors si vous souhaitez qu’une classe de votre lycée ou collège devienne jury d’un prix de poésie, n’hésitez pas à contacter les Découvreurs. Un cahier est conçu sur chaque livre de la sélection pour aider les professeurs à concevoir un projet d’éducation artistique et culturel, et accueillir, s’ils le souhaitent, un.e des poètes.ses de la sélection.

>> le cahier réalisé sur Faut bien manger < <

> > édito de Georges Guillain concernant la sélection 2020-2021 < <

Bologna in Lettere 2020

Je participe à Bologna in Lettere 2020, festival italien de poésie en ligne. 158 auteurs de 21 pays.
Je donne trois lectures dans le cadre de l’International Poetry Review :
8 mai à 22h
17 mai à 10h
25 mai à 22h

http://www.bolognainlettere.it/2020/04/29/bologna-in-lettere-2020-international-poetry-review-emanuel-campo/

Je lis
– un poème de Puis tu googlas le sens du vent pour savoir d’où il venait, éd. Gros Textes,
– un autre de Maison. Poésies domestiques, éd. la Boucherie littéraire,
– un dernier publié dans le n° 3 de la revue lyonnaise La Terrasse.

 

Les poèmes sont traduits en italien par mon camarade Domenico Brancale. Merci à lui. Et merci à Enzo Campi de me faire une place dans la programmation.

www.bolognainlettere.it
https://www.instagram.com/bolognainlettere
https://www.facebook.com/Bologna-in-Lettere-2020-il-festival-on-line-113893960282583

 

Poésie au balcon par Marien Guillé et sa voisine

Étonnante initiative. Depuis deux mois, Marien Guillé, poète, conteur et comédien, déclame tous les jours  avec ses voisins des poèmes depuis ses fenêtres du quartier de Noailles à Marseille.
La semaine dernière, sa voisine Clara et lui, ont déclamé mon poème « Je voudrais manger LHomme » (tiré de l’anthologie Voix Vives de Méditerranée en Méditerranée – Sète 2019, éd. Bruno Doucey, 2019) ainsi qu’un inédit « Je regarde les gens » tiré d’un projet en cours avec l’artiste Charlotte Mollet. Merci à eux d’avoir fait une place pour ces textes dans leur journée.

« Maison » recommandé par l’émission 21cm de Canal +

En ce temps de confinement, l’émission littéraire 21cm animée par Augustin Trapenard sur Canal + poste sur les réseaux sociaux des recommandations de lecture. Sur le thème de la vie domestique, 21cm recommande mon recueil Maison. Poésies domestiques. Un grand merci à la rédaction pour le relais. Y a une belle coquille au mot « recueil » mais au moins y a aucune faute à mon prénom orthographié à la scandinave. Mes remerciements vont aussi aux éditions la Boucherie littéraire qui ont publié ce recueil en 2015. 2019 a connu sa 4e édition.

Lien de la vidéo sur Facebook.
Les émissions 21cm en replay.

Un atelier d’Aleph Écriture autour de « Maison. Poésies domestiques »

Photo : C. Dubois. Le chat s’appelle Henry.

Aleph Écriture a proposé du 20 au 22 mars 2020, un atelier d’écriture à distance sur le thème de la maison à partir d’un poème de mon recueil Maison. Poésies domestiques, édité à la Boucherie littéraire.

👉 L’appel à textes
👉 Les textes reçus

Un grand merci à Aleph Écriture de faire naître un lotissement à partir d’une seule maison. Merci à la poétesse Sanda Voïca qui m’a fait connaître cette initiative.

Moonwalk sur le Rhône

Le 6 mars 2010, j’écris et compose le morceau Moonwalk sur le Rhône.
De 2011 à 2013, il est au répertoire du duo Blinno & Printemps 2004 que je mène avec l’ami et guitariste et compositeur Rémi Bancillon. Printemps 2004 c’est moi, Blinno c’est lui.
2019, je retrouve dans mon disque dur l’enregistrement d’un de nos concerts. Celui du mercredi 20 mars 2013 au Bistrot de la Scène à Dijon (21). Nous sommes invités par Label Épique qui en profite pour enregistrer le concert.
Le 6 mars 2020, Moonwalk sur le Rhône a 10 ans. L’occasion de le mettre en ligne car jamais nous ne l’avons rejoué depuis 2013 et que nous ne l’avions jamais enregistré en studio.
Bonne écoute.

« Faut ramasser les post-it qui tombent par terre car ils sont écrits avec amour. »

Le Valhalla des mecs qui se la raclent

Je reviens perdant d’un match de basket.
Les mecs d’en face c’était le tiers état.
Pas des mains, mais des fourches et des envies de couper des têtes.
Moi, pur produit du secteur tertiaire, n’ai pas fait le poids face à ces étagères.
J’ai sucé mes phalanges une dernière fois avant le deuxième quart-temps.
Mes LED dans le torse une à une se sont éteintes
et c’est voûté que je m’insère dans mon trajet retour.

Et fauxa soit une défaite qui me fasse reprendre le carnet. WTF !?

Futile la défaite en temps de paix ! A quoi ça sert ?
« A progresser » me dit la voix mainstream qui colonise mon internet.

Il y a une pièce irrattrapable qui de moi s’est détachée.
Quand, jsais pas.
Elle doit bien
gambader quelque part
au top de sa forme.
C’était la meilleure pièce de mon moteur.
Je repense à elle parfois.
Je voudrais être le meilleur.
Je souris
car je me souviens d’un temps où je rentrais sur le terrain le sourire aux lèvres
avec l’espoir brillant d’en terminer avec la vie
laissant mon corps aux chiens et au numérique
pour que moi pépère-pépère
puisse festoyer tranquille-posé
avec mes artistes préférés
dans le Valhalla des mecs qui se la raclent.

_ _

février 2020.

C’est quoi ce travail ?! Mardi 21 janvier – INSA Lyon

Soirée débat – lecture – gratuit
1 thématique, 4 points de vue (romancier, avocate, poète et magistrat) avec le romancier Joseph Ponthus, maîtres Laurence Segura-Llorens et François-Regis Lacroix et le poète Emanuel Campo

📋 programme : https://www.insa-lyon.fr/fr/evenement/c-est-quoi-ce-travail
🗓 inscription : https://envue.insa-lyon.fr/20200121_travail/inscription.php

Sur Radio Agora Côte d’Azur

Le 12 avril 2019, j’étais l’invité de l’émission Les Mots d’azur animée par la poétesse et traductrice Béatrice Machet pour Radio Agora Côte d’Azur. Un grand merci à elle pour sa lecture et sa générosité.

Partie 1

2:10 : interview
8:30 : chronique de Maison. Poésies domestiques (éd. la Boucherie littéraire) par Béatrice Machet
9:43 : lecture d’un extrait de Puis tu googlas le sens du vent pour savoir d’où il venait (éd. Gros Textes)
12:30 : suite interview
14:40 : à propos de Maison. Poésies domestiques (éd. la Boucherie littéraire)

Partie 2

0:50 : « équilibre » extrait audio tiré du spectacle « On est là » (2015) par Paul Wamo et Emanuel Campo
2 : 22 : références, influences…
3:50 : suite interview, à propos du multilinguisme
7:30 : à propos de Maison. Poésies domestiques (éd. la Boucherie littéraire)
9:20 : « le monde » (2013) extrait audio

 

4e tirage de « Maison. Poésies domestiques » éd. la Boucherie littéraire

Mon premier recueil « Maison. Poésies domestiques » publié en décembre 2015 au éditions la Boucherie littéraire vient de connaître son quatrième tirage.

Après deux premiers tirages puis une réédition revue et augmentée dans l’année de sa sortie, je suis heureux de l’accueil que suscite toujours ce livre. 4 ans, 4 tirages !

Je remercie l’éditeur Antoine Gallardo pour son travail, et à son distributeur Seren Dip. Merci aux libraires et bibliothécaires qui défendent ce livre, aux chroniqueurs et journalistes qui ont relayé sa sortie, merci aux festivals qui m’ont invité à lire.

Merci aux amis et à mes proches qui soutiennent mes projets et offrent mes livres à leur entourage, merci aux artistes avec qui j’ai eu la chance de collaborer, merci aux lecteurs, et aux revues de poésie.