La vie en somme

puis j’ai déboutonné mon pantalon devant l’urinoir
et j’ai tout lâché.

C’tait bon
Tellement bon
Je sentais
Ah ouais
Mon urine glisser avec force contre les parois de mon urètre
L’idée m’a traversé de m’inscrire à un club de surf
Je sentais en moi quelque chose
Partir. Je sentais
Une légèreté inédite m’envahir. Une sensation
De prendre un nouveau départ
La vie en somme
Le prix de toute chose.

J’étais juste
En train de pisser.
Mais quelle pissade !

Dehors le jour
Moi au sous-sol de ce musée. Jamais
Je n’avais amassé autant de toxines en deux heures de visite.

_ _

E.C. avril 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *