Maram al-Masri « Elle va nue, la liberté »

Deux extraits de ce livre utile et beau :

2

Une femme se plaint devant le sultan ;

ses soldats ont volé son bétail

pendant son sommeil.

Le sultan lui dit :

Vous devez garder vos troupeaux

et ne pas dormir.

Elle lui répond :

J’ai pensé que vous veilliez sur nous, altesse…

Alors j’ai dormi.

5

L’avez-vous vu ?

Il portait son enfant dans ses bras

et il avançait d’un pas magistral

la tête haute, le dos droit…

Comme l’enfant aurait été heureux et fier

d’être ainsi porté dans les bras de son père…

Si seulement il avait été

vivant.

Maram al-Masri, Elle va nue, la liberté, Éditions Bruno Doucey, 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *