Débriefing

00:00 je tiens mes feuilles de la main droite et le micro de la main gauche
00:01 je débute par la lettre « L »
00:02 je me dandine
00:03 ce qui me fait lâcher le micro
00:05 je fais mine de tousser
00:07 je répète la lettre « L »
00:09 puis cherche des variations mais enchaine vite sur « LEM »
00:14 fais mine de me prendre la tête alors que tout est écrit sur ma feuille
00:19 premier rictus qu’on retrouvera plusieurs fois par la suite
00:27 refais mine de tousser puis me tiens le ventre pour mieux mentir
00:32 agite la main par peur que l’auditoire ne saisisse pas le rythme
00:41 quelques bégaiements moyennement interprétés puis une première phrase compréhensible
00:49 fin de la première feuille dix autres suivent
00:55 je fais le robot et accélère mon débit
00:58 le caméraman sent mon jeu et déroule un long zoom
01:02 on entend mon amie Caroline faire « Wou ! »
01:10 léger haussement des sourcils
01:16 satisfait par mon effet
01:17 suis fatigué après cette accélération, content de moi à l’intérieur
01:22 référence à Aimé Césaire « j’habite une blessure sacrée… »
01:26 s’en vient un simulacre de poésie sonore, mascarade pas suffisamment incarnée
01:28 froncements des sourcils l’instant est grave
01:41 l’œil gauche souligne
01:51 lève les yeux vers le public car très fier de mon enchaînement « maizil mais îles du pacifique »
01:58 oui il y a de l’espoir
02:04 je me dandine une fois encore
02:17 là je m’éclate et prends du plaisir
02:30 je bute sur une syllabe à cet instant je me déteste
02:43 mais continue à m’éclater
02:53 ferme les yeux mais pas assez longtemps pour y croire
03:31 ne sais pas si on m’écoute pense à plein de choses et sors complètement de ma lecture jusqu’à 03:56
03:57 change de ton, histoire de choper le public et accélère peu à peu
04:09 connivence avec le cadreur qui me suit en dézoomant
04:16 je fléchis presque à chaque fois que je dis « monde »
04:40 ma voix est trop haute, je ne l’ancre plus et me laisse emballer par l’énergie
04:47 effet d’annonce, simulation de plaisir, auto plébiscite
04:48 rires du public et cabotinage stand-up de ma part
04:54 reprends ma lecture avec ce texte écrit à la manière de « Prendre corps » de Ghérasim Luca
05:04 ne comprends pas pourquoi les gens rient à « je te gaz carbonique » mais poursuis et conclus à 05:26

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *