Fenêtre de tir

On a – une nouvelle fois – réussi à ressusciter l’Histoire. Il faudra être fort d’amour. Comment ne pas voir qu’un barrage n’est qu’une autre forme de soumission ? La barrière n’a que deux côtés : la complexité n’est que très rarement le choix de la foule.

 

T’entends ?

Si je glisse
glisse ton nom
ton nom dans l’enveloppe
je te défends de croire une minute
que-tu-me-plais

 

Je t’ai dans le viseur         T’entends ?
doublement dans le viseur
un viseur pour chaque œil
les yeux, les mêmes qui pendent
depuis des mois en recherche

 

Tu sens

cette déception qui te surveille ?
ils seront des millions à ne pas te lâcher
un pourcentage-muscle à bander comme un arc

 

Mais je vais te dire

rien ne changera ma capacité d’adaptation
au mieux tu resteras pour moi un indicateur
un indicateur d’humeur, une température

 

Vois-tu

je fais partie de ces gens qui ont encore la chance d’avoir une fenêtre chez eux.
Alors le matin, avant de me rendre à l’arrêt de bus, je passerai
et ma tête et ma main par la fenêtre
histoire de sentir la température
pour envisager comment m’habiller avant d’affronter le verbe sortir.

One comment on “Fenêtre de tir

  1. -

    Tout est dit Manu. Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *